Les différents types d’interprétation

Les différents types d'interprètation

Chez Idea Traduction, on aime, de temps à autre, faire quelques petites piqûres de rappel des principes de base concernant les métiers de traducteur et d’interprète. Nous avons également remarqué que la confusion sur les types d’interprétation peut vite s’installer, surtout parmi les clients et personnes faisant appel aux services d’un interprète. Comme nous l’avions aussi expliqué dans un article précédent intitulé Différences entre traducteurs et interprètes : « Le grand public a souvent l’habitude d’appeler « traducteur » un interprète ou, alors, on dit de l’interprète qu’il est un « traducteur oral ».

Il en est donc de même pour les différentes manières de réaliser une interprétation. Parfois, le client a besoin d’un interprète, point final. Notre client ne sait peut-être pas qu’à chaque situation de communication, correspond une interprétation différente. Les besoins ne sont pas les mêmes et les objectifs non plus.

Types d’interprétation

– Interprétation consécutive
– Interprétation simultanée
– Chuchotage

L’interprétation consécutive

Ce type d’interprétation est souvent utilisé pour de courtes réunions mais aussi pour des visites diplomatiques. La démarche est la suivante : pendant quelques courtes minutes, l’orateur parle et ensuite il s’arrête pour laisser l’interprète parler et traduire dans la langue d’arrivée. Pour une interprétation consécutive, l’interprète doit prendre des notes pendant que l’orateur fait son discours. Ils sont assis l’un à côté de l’autre.

L’interprétation simultanée

Il s’agit du type d’interprétation qui se déroule en même temps que le discours original. Pendant qu’un orateur parle, un interprète, dans sa cabine, relaye le même discours dans la langue d’arrivée. Elle est plutôt utilisée dans des conférences multilingues ou lors de longues séances de travail.

Chuchotage

Le chuchotage est un type d’interprétation simultanée mais l’interprète, au lieu d’être enfermé dans une cabine, travaille à côté d’une ou deux personne(s) et chuchote à l’oreille le discours de l’un et de l’autre. C’est un type d’interprétation plus difficile à mettre en place puisque les différentes voix peuvent venir perturber les participants aux réunions.

Se préparer à une bonne interprétation

À l’inverse d’un traducteur qui a du temps pour préparer son texte, un interprète doit travailler plus rapidement et dans l’instantané. C’est pour cela qu’il est important de pouvoir préparer ensemble, orateur et interprète, et au préalable, la conférence ou la réunion. Pour une meilleure interprétation, il est essentiel que l’interprète soit en possession de quelques renseignements afin de pouvoir se familiariser avec la terminologie à utiliser.

N’oublions pas que le succès d’une négociation est aussi dû, en partie, au bon travail de l’interprète !

Crédit Photo : Pixabay CCO Public Domain

2 commentaires “Les différents types d’interprétation”

  1. Didier634

    J’ai toujours rêvé de devenir interprète consécutive. j’adore ce métier. J’étudie en ce moment l’anglais dans une université en France et dans un ans, j’aurai ma diplôme de maîtrise. J’espère trouver du boulot le plus vite possible quelque soit le pays.

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)