Différences entre traducteurs et interprètes

La traduction et l’interprétation sont deux professions différentes. Deux professionnels qui, souvent sortis de la même école, ne consacrent pas leurs journées au même type de métier. Le grand public a souvent l’habitude d’appeler « traducteur » un interprète ou, alors, on dit de l’interprète qu’il est un « traducteur oral ».

Différences entre traducteurs et interprètes

Voici les principales différences

Le traducteur travaille devant un texte fini, un texte définitif qu’un auteur, un éditeur, une entreprise, une agence, lui a fait parvenir. Habituellement, le traducteur aura peu de chances de communiquer avec l’auteur dudit texte. Bien que la tendance générale soit de travailler dans l’urgence, le traducteur, à la différence de l’interprète, a tout le temps devant lui. Le temps de retravailler son texte. Le temps de laisser poser sa traduction. Le traducteur peut aussi comparer sa traduction à d’autres traductions déjà existantes du même texte source. Il peut, même, consulter un collègue ou un expert en la matière si jamais il pense ne pas avoir tout à fait compris le sens d’un mot, d’une phrase, d’une expression.

Dans la plupart des cas, la qualité d’une traduction va dépendre uniquement du professionnalisme du traducteur, de sa rigueur et de son envie de bien faire.

Un interprète ne travaille pas du tout de cette façon-là. Les méthodes de travail sont complètement différentes. Le résultat apporté par l’interprète dans sa langue cible va aussi dépendre de celui qui parle, celui qui est à l’origine du discours oral. Qu’il s’agisse d’une interprétation simultanée, consécutive ou de liaison, l’interprète ne saura jamais tout (pas à l’avance, en tout cas) sur le sujet à traiter. L’interprète a des indices : une thématique, un résumé, les plus chanceux réussiront à obtenir un glossaire ou un petit document. Mais généralement, il est très difficile d’avoir au préalable les documents et autres informations pouvant aider le travail de l’interprète.

L’une des grandes différences entre le traducteur et l’interprète est le manque de temps de ce dernier. L’interprète a rarement le temps : le temps de réfléchir ou le temps de se rattraper, surtout quand il s’agit d’interprétation simultanée.

Caractères distincts

Il est évident que le traducteur et l’interprète doivent bien manier la langue. Mais quels devraient être les principaux traits de caractère de l’un et de l’autre ?

Un bon traducteur doit faire preuve de patience, de persévérance, de discipline et de rigueur.

Un bon interprète doit être réactif, spontané (pour trouver une alternative à ce mot qui lui échappe) et être capable de travailler à fond pendant un temps déterminé.

Les différences sont multiples mais en guise de conclusion, nous pouvons affirmer que traducteurs et interprètes travaillent pour la même cause : la communication entre les peuples.

Crédit photo : Par BiiJii (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Un commentaire “Différences entre traducteurs et interprètes”

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)